Collaborations artistiques

Compagnie des 4 coins

La Compagnie Des 4 Coins est présente en Lorraine et dans la Grande Région depuis 2004, d’abord comme compagnie estudiantine, puis comme compagnie professionnelle.

Outre ses huit créations (Quelqu’un manque d’E. Darley, DURAMEN, Exeat de F. Melquiot, etc.), Elle crée régulièrement des petites formes, véritables laboratoires de création et de recherche, à la rencontre du spectateur. Car c’est bien le rapport au spectateur qui est la colonne vertébrale de la recherche esthétique de Nadège Coste.

Les actions culturelles menées en parallèle contribuent à enrichir la réflexion de la compagnie, ainsi que son ancrage territorial, au sein et au-delà des murs du théâtre. Nadège Coste est artiste associée à l’Espace BMK / Théâtre du Saulcy (Metz) et artiste accompagnée au NEST/CDN de Thionville-Lorraine.

www.compagniedes4coins.com

Coup de Théâtre

En 2014, Coup de Théâtre Cie fête ses 60 ans, 60 années de marionnettes, de théâtre, de spectacles de rue, de tréteaux, de festivals, de tournées en France et à l'étranger, 60 années pour une aventure artistique unique en Lorraine. La Compagnie explore actuellement de nouvelles passerelles entre marionnettes et écritures contemporaines :

Les Chevaux à la fenêtre, pièce de Matei Visniec , est jouée depuis novembre 2013 et sera représentée tous les jours durant le festival d’Avignon 2014,

Encore plus de gens d'ici, pièce de Serge Valetti , sera notre prochaine création en 2015.

SI ON EST TROIS PAR CONTRE IL FAUT ETRE D'ACCORD de Claire RENGADE

Dans cette pièce, Claire Rengade évoque la Lorraine :

"une terre qui brasse les lames de la guerre de trente ans, les pommes de terre et le minerai de fer dans un labour plutôt familial. Les personnages sont mineurs, agriculteurs, et soldats en même temps, comme dans la réalité. Ils sont dans un réel sans réalisme, ils avancent comme le temps. Ce texte est souterrain, les personnages descendent de plus en plus dans une terre qui s'écroule déjà d'elle-même sous l'ennoyage des mines. Je crois qu'ils redeviennent petits avant que la terre ne les recouvre, la mariée est aussi une mère, elle a un corps qui sent le linge. Dans les jeux d'enfants, quand c'est fini on recommence."

Avec les jeunes des MJC de Borny et de Boileau-Pré Génie, nous travaillerons sur l'idée "d'habiter les silences", ces silences qui structurent le texte de Claire Rengade, ces silences qui en disent long, ces silences chers aux taiseux de Lorraine. Nous verrons ce qu'ils laissent deviner de l'Histoire de notre région, comment celle-ci nous marque encore aujourd'hui, et comment (comme dans les jeux d'enfants) cette Histoire recommence ici ou ailleurs.

Parallèlement au travail d'acteur sous la direction de Françoise Giaroli, Sylvie Pellegrini et Jean Poirson, Vincent Bernard mènera avec ce groupe un atelier d'écriture qui offrira de nouvelles perspectives et résonances à la pièce.

Coup de Théâtre Cie

ancienne mairie
57640 Vrémy

03 87 76 80 48

www.coupdetheatrecie.fr

coupdetheatre@aliceadsl.fr



Compagnie La Mandarine Blanche

Créée le 24 décembre 2002, la compagnie La Mandarine Blanche allie Création contemporaine et Sensibilisation des publics. Elle aime à s’engager dans une dynamique territoriale.

De 2002 à 2012, elle est allée à la découverte d’oeuvres contemporaines, certaines créées pour la première fois en France comme Nema problema de Laura Forti, La foule, elle rit de Jean-Pierre Cannet et Hinterland de Virginie Barreteau. Elle se propose d’interroger des écritures d’une apparente simplicité dont la dimension poétique élève l’individu et recèle des bribes de nos visages communs, c’est-à-dire des écritures en partage qui rassemblent. Sa préoccupation est de créer un théâtre polysensoriel à la source du poétique, un théâtre si possible intergénérationnel qui s’adresse, selon les projets, plus particulièrement aux publics jeunes ou aux publics adultes.

La compagnie est en résidence à La Méridienne – Scène conventionnée de Lunéville (54) jusqu’en juin 2014. Un compagnonnage se poursuivra sur la saison 2014/2015. Elle a bénéficié du dispositif d’aide à la résidence de la Région Lorraine de 2010 à 2013. Elle est également en compagnonnage avec le Théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois (93).

La compagnie La Mandarine Blanche est conventionnée par la DRAC Lorraine – Ministère de la Culture et de la Communication.

Principales créations mises en scène par Alain Batis

Neige de Maxence Fermine 2001

L’eau de la vie de Olivier Py 2002

Le Montreur de Andrée Chedid 2004

Les quatre morts de Marie de Carole Fréchette 2005

L’assassin sans scrupules... de Henning Mankell 2006

Yaacobi et Leidental de Hanokh Levin 2008

Face de cuillère de Lee Hall 2008

Nema problema de Laura Forti 2010

La foule, elle rit de Jean-Pierre Cannet 2011

Hinterland de Virginie Barreteau 2012

La femme oiseau de Alain Batis 2013

Cheval des 3

Pour découvrir l'univers de CHEVAL DES 3, empruntez l'une des innombrables entrées qui vous sont présentées. Pas de code ni mot de passe. Tout est là, face à vous. Ils rassemblent parce qu'ils nous ressemblent.
Généreux, complices, critiques… ils s'adressent aux "gens", vous et moi.

Leur répertoire, est nourri de culture musicale des Pays de l’Est, avec un ancrage occidental très actuel.
Il oscille entre chanson, parfois pas si loin que ça d’un Bobby Lapointe de l’Est, et des morceaux plus rock n’roll (voire punk) et joyeux.

Cheval des 3

Faux cavaliers errants mais vrais cow-boys des espaces libres. Ils sonnent dans la rue. Le plateau dédié, ce n’est pas leur thé, ils font feu de ce qui est juste là, seulement là, maintenant. Et s’il est un toit dessus c’est pour mieux l’envoler : Cheval c’est du dehors partout adossé.

Radoslaw Klukowski (trompette, marching trombone, chant)

Médaille d’or en trompette au conservatoire de Jelenia Goria en Pologne, Radoslaw Klukowski vient à Lyon poursuivre des études de musicologie (maîtrise) et de philosophie (licence). Très vite il intègre de nombreuses formations musicales et crée en 1997 Malossol un groupe de « musique non traditionnelle des pays de l’Est ». Nombreux concerts à Lyon et en France, pour ce quartet accommodant musiques traditionnelles de l’Est et sonorités venues du rock et du jazz, avec un goût largement prononcé pour l’improvisation. Parallèlement, en musicien touche à tout, Radoslaw joue avec L’Excuse, et différents groupes de musique de rue : Cie Musicabrass, Cie des Justins, Cheval des 3, Bampots (fanfare punk), Quelques fiers Mongols (Led Zeppelin en fanfare) pour lesquels il compose et écrit de nombreux arrangements. Il s’aventure également du côté des musiques improvisées avec Kluskiz Sokiem (trompette, guitare électrique), ZUPA (trompette, guitare trafiquée et objets sonores). Il participe aussi à la création du Forest trio, projet inclassable qui rassemble autour d’une accrobranchée, trois musiciens (trompette, tuba, chanteuse lyrique) pour des concerts verticaux à la cime des arbres. Il chemine avec le Théâtre Craie depuis 1999 et Notes de cuisine acte 1 où déjà le groupe Malossol était associé à la création ; il a depuis participé à C’est comme Flash Gordon au début, Je me déguiserai après si vous voulez, Nous c’est juste des jeux et Les Terriens., et est un pilier important de toutes les créations en territoire avec les habitants. Actuellement le travail de Radoslaw Klukowski se concentre autour de projets originaux mêlant le rock (Quelques fiers Mongols), le punk rock (Les Bampots), les musiques traditionnelles (Malossol, Cheval des 3) et l’improvisation.

Eric Exbrayat (sousaphone, cymbale)

Formé à la MIM à Valence en musique, chant et théâtre puis à l'école ARPEMA en basse, Eric Exbrayat est sur scène dès 1997, comme bassiste dans divers groupes de rock-punk (Sisters Tchulette, Murâtron, Info falsifica, Deads sarkozy…) Il est également tubiste et comédien pour la rue depuis 13 ans, avec la cie Java corp, la cie L’Etoile cirée ("cabaret tsigane") et la Cie Transe Express ("rois faignants", 2003) avec laquelle il a travaillé pendant 6 ans et joué dans de nombreux pays (Angleterre, Pologne, Australie, Brésil, Roumanie, Hongrie, Espagne, Italie). Membre fondateur de la Cie la Rhinofanpharyngite, il a créé à ce jour trois spectacles : Rouge (2000), Phénomène, mise en scène Pierre Deslome (2004) et Impairs, mise en scène Christophe Châtelain (2012). Il crée Cheval des 3 avec Jérémy Bonnaud et Radek Klukowski en 2006. Depuis 2008, il collabore régulièrement avec Africa Brass, association ayant pour but la création de fanfares en Afrique de l'ouest. Il découvre le théâtre en salle auprès de la cie Théâtre Craie, avec laquelle il est en résidence à Château Rouge (Annemasse). Il ne privilégie aucun style musical et s'intéresse surtout à l'originalité des projets et à la nature des gens avec lesquels il les réalise.

Jérémy Bonnaud (trombone, batterie en carton, chant)

Adolescent rebelle qui écoute du punk et du reggae, autodidacte à la batterie., ses premières fois sur scène ont lieu en 1996, avec les Sister Tshulette, groupe formé au détour de rencontres. Il se forme ensuite à l’ARPEMA en 2002 et intègre parallèlement différentes formations (Rhinofanpharyngite, Java corp, Murâtron, Cheval des 3...) aux côtés, entre autres, d’Eric Exbrayat, avec qui il compagnonne depuis des années. Il commence le trombone en 2000. Lors de la création de la Rhino fanpharyngite. Ce nouvel instrument lui permet de changer son rapport au public et à la scène, en réinventant l’espace entre les deux. En 2004, il étudie à la fois le trombone et le chant au Conservatoire de Roman et joue depuis avec le Cabaret Tzigane, Trio prod, Les balinaise chahutations, La complet’ manding, Africa Brass… Il est également batteur pour le groupe Chaudière et tourne dans quelques films dont Escalator (Emilie Bonnaud) et En fanfare de Franck Giraud. A la fois musicien et comédien, il utilise la rue comme un espace de jeu et le mobilier urbain comme une scène. Il participe à de nombreuses tournées en France et à l’étranger.

Cheval des 3 : http://www.oisiveraie.com/cd3.htm

Lieux fictifs

Créé en 1994 par Caroline Caccavale et Joseph Césarini (réalisateurs indépendants), Lieux Fictifs est un laboratoire de création où l’image est considérée comme un moteur pour la pensée, l’imaginaire et la transmission. Cette démarche se concrétise dans la production et la réalisation de films, de créations visuelles et sonores, d’installations vidéographiques. Depuis plus de vingt ans Lieux Fictifs développe différentes actions de créations collaboratives entre des artistes et des personnes détenues dans un studio construit à cet effet au cœur de la détention à la prison des Baumettes-Marseille. Ce projet culturel est constitué de dimensions à la fois artistiques, éducatives et de formatives. Nous menons ces différents champs d’action avec une même exigence et une même nécessité de partager un processus de création, d’apprentissage et de rencontre.

Aujourd’hui, Lieux Fictifs développe et coordonne des ateliers de création partagée en prison et à l’extérieur, en France et en Europe. Mener ces ateliers revient à travailler sur des processus de changement et de transformation : déplacer le regard des participants sur eux-mêmes et sur le monde, des artistes sur leurs propres pratiques, mais aussi le regard du spectateur sur la société.

L’installation cinématographique Dans la solitude des champs de coton est exemplaire de la démarche entreprise par Lieux Fictifs. Cette oeuvre a été réalisée sur cinq années et diffusée en avant-première en juin 2013 à a Friche la Belle de Mai et en décembre 2013 au Musée d’Art Contemporain de Zagreb. Sa programmation à la prison de Sainte-Anne, en Avignon, est aujourd’hui en projet avec la Fondation Lambert qui investit ce lieu chargé d’histoire pour y présenter l’exposition La disparition des Lucioles.

De 2014 à 2016, Lieux Fictifs engage une nouvelle création, Anima. Ce projet réaffirme les dimensions de création collaborative, d’interdisciplinarité et de dialogue entre l’art, la prison et la société dans une recherche, et va associer cinq artistes : les deux cinéastes Caroline Caccavale et Joseph Césarini, le chorégraphe-danseur Thierry Thieû Niang, l’artiste plasticienne Emmanuelle Raynaut et le compositeur Lucien Bertolina. Ensemble, ils travailleront à l’écriture d’une création visuelle, sonore et dansée qui sera partagée avec deux groupes: l’un composé de personnes détenues et l’autre de personnes libres de Marseille - tous de générations (entre 15 et 80 ans) et de contextes sociaux différents. Ces deux groupes dialogueront entre eux à travers l’échange des matériaux que chacun aura produit et à travers les passerelles que les artistes s’attacheront à construire pour interroger le corps comme le lieu d’une mémoire en action.

Collectif Craie

Le Collectif Craie est la mutation logique et la refondation des quinze ans de la compagnie lyonnaise Théâtre Craie (théâtre, musique, cirque). Tous auteurs-­?compositeurs interprètes du plateau, ceux du Collectif Craie réaffirment leur obsession pour les articulations textes-­?musique dans le spectacle vivant. Ils écrivent et jouent en public à tous les stades de la création, en mêlant tous les lieux de la rue au plateau. Toutes oreilles dehors.

Le Collectif Craie c’est : Claire Rengade (auteure comédienne et metteure en scène) et les compositeurs comédiens musiciens du groupe Slash/Gordon (Franck Giraud, Radoslaw Klukowski, Laura Tejeda et Jérôme Ogier), Et les artistes associés aux projets en cours, Soit également les musiciens Jérémy Bonnaud et Eric Exbrayat pour Juste des jeux.

Le Collectif Craie a créé le Festival biennal Débordement d’auteurs au Théâtre de Vienne et au Cratère, Scène Nationale d’Alès. La prochaine édition aura lieu à Lyon en 2015. Le Collectif Craie est soutenu par la Région Rhône-­?Alpes.

Le groupe Pétrol

Le groupe PETROL* est un groupe d'écrivains constitué principalement de Lancelot Hamelin, Sylvain Levey, Philippe Malone et Michel Simonot.

Suite à une première aventure au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis en 2006, qui donne naissance au texte L'Extraordinaire Tranquillité des choses, publié aux Editions Espace 34, les quatre auteurs décident de former le groupe PETROL*.

Ils écrivent pendant deux ans sous forme de modules autour d’un personnage appelé KTM, s’amusant, grâce à ce principe, à explorer différentes formes et à questionner l'écriture sans objectif de production. En 2012, les éditions Théâtrales et le collectif Théâtrocratie proposent au groupe PETROL* une carte blanche autour du thème « parole politique et théâtralité » qui donne naissance au texte : Roms & Juliette.

A l’occasion de la Biennale Koltès, l’association Quai Est leur a commandé une œuvre théâtrale autour de Bernard-Marie Koltès.

C’est Nadège Coste, accompagnée du comédien Franck Lemaire, qui mettra en voix cette œuvre, en collaboration de jeunes comédiens en voix de professionnalisation.

Elle avait déjà mis en scène L’Extraordinaire Tranquillité des choses dans le cadre de l’atelier théâtre de l’Espace BMK en 2012.

Claire Rengade

Claire Rengade est née à côté de Lyon en 1971. D’abord orthophoniste, elle co-­fonde le théâtre Craie à Lyon en 1996 (aujourd’hui Collectif Craie) où elle est comédienne et metteur en scène. Après avoir créé plusieurs textes d’auteurs contemporains, elle écrit ses propres textes à partir de 2001, infusés de sa propre expérience parmi les gens qui sont des pays, pour entendre la parole à l’état sauvage et aller au monde pour parler de lui. Elle écrit par exemple C’est comme Flash Gordon au début, Nous c’est juste des jeux, Ma plus grande pièce c’est dehors, Les terriens, Buggation… ses textes sont écrits pour la scène, rangés en théâtre ou en poésie, prêts à dire pour comédiens, musiciens, circassiens et autres compositeurs. Même si la parole est ronde, une douzaine sont tracés dans les livres beaux des éditions Color Gang ou Espaces 34 ou mis en musique, en théâtre, en radio, en photos, en album, en documentaire et même en allemand.

Bibliographie

Textes de scène, théâtre, poésie, cirque, radio

  • Buggation, Espaces 34, mars 2014
  • Déménagements (photos de Sergio Grazia), Espaces 34, 2013
  • Bacchannales N 49 / Tous Azimuts, poésie et science/Encres de Rachid Koraïchi, octobre 2013
  • Les terriens (assurez-­?vous que vous faites totalement autre chose), Espaces 34, 2011
  • Ceux qui ne sont pas là levez-­?vous, Color Gang, 2009
  • le fil qui sort du métier, Color Gang, 2009
  • à chaque étage on voit la mer, petite mythologie à dire tout fort, Espace 34, 2009. Texte sélectionné par le Comité de lecture international LABOO7 2009
  • Ma plus grande pièce c’est dehors, Espace 34, 2008 / sélectionné au 2ème tour du Grand Prix de Littérature Dramatique, SACD, 2009
  • Lettre vivante d’une morte à son amant, Clémence Hiver, octobre 2008 dans lettres d’amour retrouvées dans une voiture., Th. Bonnefoy, JP Burlet, E. Azam et K. Espinoza.
  • Nous c’est juste des jeux, Color Gang, 2007
  • Assez de poésie le troupeau, Color Gang, 2006
  • Gabardine, album illustré par Clotilde Rengade, Color Gang, 2006
  • c’est pas arrosé avec l’eau du ciel, Color Gang , 2005
  • c’est comme Flash Gordon au début, Comp’Act 2003/ Lauréat des Journées de Lyon des Auteurs de Théâtre, 2003

Articles

  • Scènes de cuisine, recettes de coco et mélanges d’artistes, Espaces 34, juin 2010
  • Terre­?plein (portraits nez dans la terre), Editions Théâtrales, 2013/ Lauréat Du côté des Ondes RTBF, 2009
  • Ciné-­concerts en vadrouilles, profils poétiques de projets rédigés pour l’ARFI, édition Color Gang, août 2009
  • Dire-­écrire le texte sur un plateau, publié dans Aneth, avril 2009.
  • Terre­?plein portraits nez-?dans-­la-­terre, publiés dans le mensuel culturel lyonnais ...491, de septembre 2006 à janvier 2007
  • Ecrire la résidence à même le sol, publié dans la revue Théâtres en Bretagne, juin 2005
  • Du théâtre par et pour le lieu, intervention publique lors du colloque “la culture à l’épreuve des territoires” dans le cadre des « rencontres de l’hiver à l’été », organisé par l’INJEP en juillet 2004 à la chartreuse de Villeneuve?Lez-Avignon. Publié en janvier 2005
  • Mine de rien ­? portraits sans réalisme parus dans …491, de décembre 2003 à mars 2004