Le projet 2014

Violence de l'ennemi / Douceur de la fraternité

Thomas Ostermeir, le Directeur de la célèbre Schaubühne de Berlin, conclut ainsi l'interview donnée au journal Le Monde le 7 juillet dernier « Le théâtre est aujourd'hui l'un des derniers espaces publics, dans un monde dans lequel l'espace public est devenu un lieu de transit et de consommation ».

Cet espace public contemporain,Bernard-Marie Koltès l'a passé au scalpel du langage, pour en montrer toute la violence, qu'elle soit publique ou privée, venant des autres, orientée vers les autres ou dirigée contre soi-même. Cette violence qui a pour origine un désir de l'Autre insatisfait, le déracinement ou le rejet d'autrui.

Nous avons choisi pour cette 2ème Biennale Koltès la thématique de la Violence et du Désir, thématique qui irrigue fortement l'écriture de dramaturges contemporains, dont vous allez découvrir les créations pendant cette semaine : Claire RENGADE, qui lira son œuvre écrite en résidence à Metz à l'invitation de Quai Est, le collectif d'écriture PETROL, dont la pièce sera mise en scène par Nadège COSTE.

Les ateliers théâtre exploreront également la thématique choisie, avec les compagnies « La Mandarine Blanche » et « Coup de Théâtre ».

Nous n'oublions pas que Koltès était un amoureux du cinéma. Et cette biennale lui fait une place particulière, avec la projection de films de Patrice CHEREAU, ainsi que deux fascinantes variations sur Dans la solitude des champs de coton, l'installation cinématographique du laboratoire de création LIEUX FICTIFS, sur le site de TCRM-Blida, et l'installation visuelle interactive des anglais Roger BAINES et Fred DALMASSO à l’espace Bernard-Marie Koltès .

Violence et Désir, deux thèmes toujours d'actualité , qui se croisent, s'opposent, dont les représentations théâtrales offrent un vaste champ d'analyse, et qui seront au cœur de la journée d'étude organisée par André PETITJEAN et Raymond MICHEL, de l'Université de Lorraine.

Alors, faites-vous violence, et cédez à votre désir.

La Biennale Koltès 2014 vous attend.

Pour l'équipe de Quai Est, Jean-Paul Anderbourg